Posted in Tutos

Comment changer une bougie NGK sur un moteur de bateau

Comment changer une bougie NGK sur un moteur de bateau Posted on septembre 13, 2019Leave a comment

Les bougie NGK sont à peine visibles mais leur rôle au sein du moteur est pourtant très important. Les bougies servent en effet à produire l’étincelle qui enflamme l’essence dans le cylindre. Mais au-delà de cette fonction première, elles apportent également de nombreuses informations sur l’état de santé du moteur.

Qu’il s’agisse de savoir s’il est nécessaire de la changer ou tout simplement pour obtenir un début de diagnostic, il faut se tourner vers la partie de la bougie qui rentre dans la chambre de combustion. L’étincelle se produit en effet entre l’électrode de masse, courbée, et l’électrode centrale qui se prolonge d’un isolateur en céramique. Sa couleur est souvent révélatrice d’un bon ou mauvais fonctionnement du moteur.

Pourquoi changer ses bougies d’allumage ?

Une bougie NGK défaillante occasionne les symptômes suivants :

  •  Moteur qui manque de puissance.
  •  Surconsommation de carburant.
  • Moteur polluant et entrainant d’autres problèmes.

Quand on connait le prix du carburant à la pompe du port ou que votre moteur a des ratés, il ne faut pas hésiter à changer régulièrement ses bougies moteurs. 

Pour une bougie en bon état, son isolateur doit être brun clair, sans dépôts sur les électrodes.

Dans le cas contraire, un dépôt noir peut recouvrir l’électrode.

Les origines peuvent être multiples : trop long fonctionnement au ralenti, carburation trop riche, mauvais état des fils de bougie, filtre à air sale, ou tout simplement d’un modèle de bougie mal adapté.

Il est en effet important de respecter les données du constructeur, car si en apparence rien ne ressemble plus à une bougie qu’une autre bougie, dans la réalité, elles n’ont pas le même indice thermique.

  • Pour savoir qu’elle type de bougie convient à votre moteur, reportez-vous au manuel d’entretien et sachez également que la référence d’une bougie est inscrite sur celle-ci.
  • Leur changement est recommandé tous les ans, même si les fabricants avouent que leur durée de vie peut courir bien au-delà des 500 heures…

D’autant que l’opération est simple. Une clé de 16 ou 21 (souvent fournie par le motoriste) suffit pour la changer.

Changement de bougie

D’abord, il faut retirer le capuchon (l’antiparasite).

Pour éviter de se tromper dans l’ordre de changement, procédez au changement une par une. Une bougie NGK peut se démonter moteur froid ou chaud mais dans ce dernier cas, prenez garde de ne pas vous brûler les doigts car la bougie peut atteindre des températures très élevées.

Faites également attention lors du vissage et dévissage à rester dans l’axe pour éviter de forcer la céramique.

 Il est inutile de serrer trop fort une bougie sous peine d’endommager la tête de cylindre. Sachez enfin qu’une bougie ne se nettoie pas et qu’il existe aussi, notamment sur les moteurs de grosse cylindrée, des bougies à électrode annulaire.

Enfin, lorsque vous procédez au changement, faites-le pour toutes les bougies, car dans le cas contraire, elles n’auront pas le même degré d’usure.

Composition d’une bougie

Pour fonctionner correctement, la température d’une bougie doit être comprise entre 400 et 850 °C.

– En dessous de 400 °C la bougie n’atteint pas la température d’auto-nettoiement et le culot s’encrasse, ce qui provoque un court-circuit entre le culot et l’électrode.

– Au-dessus de 850°C la bougie est tellement chaude quelle allume le mélange sans étincelle ce qui est très dangereux pour votre moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *