Posted in Astuces

Comment appliquer un vernis marin

Comment appliquer un vernis marin Posted on septembre 11, 2019Leave a comment

à première vue la navigation sur bateaux classiques et traditionnels exige en amont un entretien très rigoureux de son navire. Un des passages obligés et quasi annuel est le vernis marin. Le bois a une beauté naturelle. Vous devrez donc appliquer un vernis ou d’une huile améliorera cette beauté et protégera aussi le bois contre les attaques atmosphériques.

Choisir un vernis adapté :

Voici une liste non exhaustive des différents vernis.

  • Les vernis techniques sont des vernis à base de solvant. Ils peuvent être mono ou bi-composants. Les mono-composants sont destinés aux bois classiques afin de garder une élasticité. Les bi-composants sont beaucoup plus résistants, mais n’ont pas de souplesse. Ils sont conseillés pour le contre-plaqué.
  •  Les vernis écologiques sont aqueux, c’est à dire à base d’eau. Ils peuvent être mono ou bi-composants. Ils sont plutôt utilisés pour l’intérieur, car il n’y a pas d’émanation de solvant.
  •  Les saturateurs sont des huiles destinées aux bois exotiques (type teck).
  • Les lasures sont des protections opacifiantes et tentantes. Elles permettent de donner à votre bois la couleur que vous souhaitez.

Le bois a une beauté naturelle. L’application d’un vernis ou d’une huile améliorera cette beauté et protégera aussi le bois contre les attaques atmosphériques. Si le bois contient plus d’humidité, la flexibilité augmentera.

Un vernis bi-composant (polyuréthane) fournit une élasticité insuffisante par rapport aux mouvements du bois. Sur des surfaces raides ce vernis formera tôt ou tard des fentes et n’est donc pas recommandé. Un système bi-composant est plus indiqué pour le contre-plaqué marin qui est plus stable.

En général, les surfaces sujettes à passage intensif (les ponts et les bords d’écoutilles) nécessitent plus de réparation et d’entretien. Sur ces surfaces, des systèmes bi-composants offrent une plus grande résistance aux rayures.

Un vernis mono-composant au contraire est plus élastique et peut donc être appliqué aussi bien sur des supports contre-plaqués marine ou bois.

La réparation et l’entretien de ces systèmes bi-composants sont plus difficiles que pour un système mono-composant.

Les règles à respecter :

  • La surface doit être parfaitement propre et sèche.
  • L’environnement doit être sain, sans courant d’air, sans trop d’humidité ni trop sec et avec une température modérée.
  • Ne pas être exposé directement aux rayons du soleil.
  • Le vernis doit être plus ou moins de la même température que la surface.
  • Les brosses, pinceaux ou rouleaux doivent être propres, bien fournis et réservés uniquement à cet usage

Comment l’appliquer?

Le vernis marin peut être appliqué à la brosse, au pinceau, au rouleau, ou bien même en spray, tout dépend du format et de votre préférence. Les poils du pinceau ou de la brosse doivent être doux et nerveux.

Pour un vernis liquide

Le vernissage se fait à l’horizontal, c’est plus facile et moins risqué.  On l’applique de la même manière que lorsqu’on peint un mur, en croisant les mouvements horizontaux et verticaux en tirant bien pour éviter les surépaisseurs. Zone après zone. Si la surface est grande, ces gestes peuvent être assez fatigants.

Pour un vernis en spray

Conformément le vernissage se fait à la vertical, en vaporisant plusieurs couches fines. Il faut que la couche soit bien sèche entre deux applications.

Toute la surface doit être vernie d’un seul coup. Si vous commencez vous devrez terminez même si la surface est très grande. Le temps du vernissage est à prévoir dans votre planning.

Un vernis marin qui « tire » et qui devient difficile à travailler lorsque vous l’appliquez aura déjà commencé à sécher.

En revanche pour l’assouplir afin d’obtenir des couches fines, vous pouvez diluer votre vernis dans le diluant qui a servi à sa fabrication (essence ou alcool).

Obtenir un résultat parfait :

Par ailleurs toujours suivre les recommandations mentionnées sur les étiquettes, il y sera indiqué le nombre de couches nécessaires, et les conseils de ponçage entre les couches. Cette information varie selon le produit, pour obtenir une protection durable il vous faudra prévoir d’appliquer jusqu’à dix couches (selon le système). A mesure que le nombre de couches augmente, le ponçage entre couches avec un papier abrasif à grain fin augmentera le degré et la profondeur du brillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *