Posted in Guide d'achat

Quels types de baromètres choisir?

Quels types de baromètres choisir? Posted on septembre 13, 2019Leave a comment

Le baromètre est un instrument qui permet de prévoir le temps qu’il fera en mesurant la pression atmosphérique.

Il peut aussi être utilisé comme altimètre pour déterminer approximativement l’altitude. C’est un outil qui se décline en différents modèles. On trouve des baromètre à mercure, à eau, à gaz, anéroïdes et électroniques. Certains modèles indiquent non seulement la pression atmosphérique, mais aussi l’heure et la température. La prévision météorologique nous permet de choisir nos vêtements lorsque nous sortons le matin. Sachez qu’il n’y a pas d’outil plus précis qu’un baromètre pour savoir le temps qu’il fera dans les prochaines heures.

Mais pour trouver le modèle parfait, il est important de tenir compte de certains critères. Trouvez dans ce guide comment choisir votre baromètre.

Avant d’entrer dans les détails concernant le mode de fonctionnement d’un baromètre, il est important d’abord de savoir ce qu’est la pression atmosphérique qui se mesure en hectopascals ou hPa. Pour faire simple, il s’agit de la pression qu’exerce le mélange gazeux constituant l’air. L’air environnant exerce alors une pression sur la boîte constituant le baromètre. Celle-ci se déforme lorsque la pression atmosphérique change et l’on peut lire la valeur de la pression sur le cadran. Mais, pour prévoir le temps, il faut distinguer les variations de pression à des heures précises.

Quels sont les différents types de baromètre ?

Le baromètre à mercure

Le baromètre à mercure est également connu sous l’appellation baromètre à colonne mercure ou encore de Torricelli. Le principe en est le suivant : une colonne de mercure contenue dans un tube cherche à descendre sous l’effet de son poids. L’air environnant, quant à lui, pousse sur le mercure. La colonne de mercure cesse de bouger lorsque ces deux forces de poussée sont égales. Lorsque la pression de l’air augmente, elle pousse sur le mercure dans le bassin et fait remonter une certaine quantité de mercure dans le tube de verre. Ainsi, on obtient une mesure en observant la hauteur du colonne de mercure dans le tube. C’est Evangelista Torricelli qui a inventé le baromètre à mercure en 1643.

Le baromètre à eau

Baromètre

Il s’agit là d’un autre type qui voit le jour dans le courant 1792-1793. Néanmoins, il n’est pas très prisé car il manque de précision. Raison pour laquelle, aujourd’hui, il sert le plus souvent de simple décoration.

Le baromètre à gaz

Baromètre

C’est Alexandre Adie, en 1818 qui crée le baromètre à gaz. Il fonctionne en prenant en référence la variation du volume de gaz lorsque la pression atmosphérique change.

Le baromètre anéroïde

Baromètre

C’est en 1844, à l’issue des recherches menées par Lucien Vidie que l’idée apparait. Elle continue ensuite à être travaillée et développée, avec Eugène Bourdon en 1949. Pour ce modèle, la pression atmosphérique est déterminée lorsque celle-ci entre en contact avec une enceinte métallique, qui est vide d’air partiellement et bien hermétique. L’enceinte se déforme et suivant un système mécanique, les mouvements s’emplifient au fur et à mesure que la pression change. Les variations sont enregistrées sur un cadran ou une bande de papier millimétré.

Le baromètre électrique

Baromètre

Les données seront cette fois-ci directement présentées sous la forme de valeur numérique. Pour déterminer la variation de la pression atmosphérique, il se réfère à la déformation d’une capsule à vide. Il n’utilise pas de pièce mobile, comme c’est le cas pour le baromètre anéroïde.

Bon à savoir :

Pression moyenne

La pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer est de 1013 hPa (ou 760 millimètres de mercure).

Étalonnage

Pour étalonner votre appareil :
contactez un centre météorologique proche de chez vous et réglez votre baromètre en fonction des indications qui vous seront transmises.

Précautions

  • Éviter de le stocker trop près d’une source de chaleur.
  • Limiter les chocs.
  • Éviter de le secouer: mais si dans ce cas l’aiguille bouge c’est anormal, car elle est maintenue sur place par l’action de deux ressorts antagonistes qui se compriment alors alternativement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *