Posted in Astuces

Comment réaliser des noeuds Marins indispensables

Comment réaliser des noeuds Marins indispensables Posted on septembre 13, 2019Leave a comment

Tous les nœuds à connaître pour bien paraître avec les nœuds pour pratiquer la pêche, le camping , la voile, l’alpinisme, la plongée, les nœuds décoratifs,… Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser bien, vite et en toute sécurité, voici comment réaliser des noeuds Marins les plus courants. Le marin se doit de connaître et de maîtriser les noeuds les plus courants et surtout ceux utiles à chaque situation.

Comment réaliser des noeuds Marins:

Nœud de Chaise

Une fois que l’on maitrise la technique pour réaliser un noeud de chaise du bout des doigts, en toutes circonstances. On a pu vivre sans connaître cette boucle qui ne glisse pas, et que l’on peut toujours défaire facilement. Ce qui vient du fait qu’il est possible de s’assoir dans la boucle pour se hisser, bien que ce ne soit pas l’usage le plus courant de ce noeud. Il n’existe pas réellement de méthode pour apprendre comment réaliser des noeuds marins de chaise. Mais on peut noter que, une fois le noeud commencé par une boucle, le courant du cordage va croiser successivement tous les éléments de cette boucle, en passant alternativement par-dessus et par-dessous chacun d’eux. Il est, en outre, vivement conseillé de former une large ganse, afin de bien la différencier de la boucle qui deviendra le noeud lui-même.

Nœud de Cabestan

Bien qu’il n’ait jamais été utilisé sur la poupée d’un winch ou d’un treuil, et que le cordage s’enroule simplement de quelques tours sur le cabestan. Ce noeud à l’appellation fantaisiste rend de grands services à bord. Il offre notamment l’avantage de s’enrouler d’une seule main.

Quand il n’est pas soumis à une tension constante :

Par exemple quand on amarre à un quai un bateau qui tire par à-coups , le noeud de cabestan à tendance à se desserrer tout seul !

Mieux vaut, donc, toujours l’assurer par deux demi-clefs sur le dormant de l’amarre. On peut faire un noeud de cabestan autour d’un bollard, d’un mât ou de tout autre espar, mais également sur un taquet d’amarrage.

Nœud d’arret

Les spécialistes le qualifient à juste titre de « demi-noeud ». Car il s’agit d’un noeud dangereux : si on le serre fortement, on éprouve les pires difficultés à le défaire par la suite. En revanche, pas assez souqué, il se dénoue tout seul.

Usages principale marins, camping, pêche, spéléologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *