Posted in Guide d'achat

Choisir son gilet de sauvetage

Choisir son gilet de sauvetage Posted on septembre 10, 2019Leave a comment

Le gilet de sauvetage est un élément de sécurité obligatoires en navigation qui peut vous sauver la vie !

Il faut bien choisir son gilet de sauvetage afin qu’il reste confortable, mais surtout efficace en cas de nécessité.

La réglementation maritime

La réglementation maritime prévoit différentes classification concernant les gilets de flottabilité.

Voici les différentes classifications :

Gilet de sauvetage flottabilité
Gilet de sauvetage flottabilité
  • 50N de flottabilité au moins : pour les navires ne pouvant pas s’éloigner à plus de 2 milles nautique d’un abri : gilet wakeboard, gilet kayak, …
  • 100N de flottabilité au moins : pour les navires ne pouvant pas s’éloigner à plus de 6 milles nautique d’un abri.
  • 100N de flottabilité au moins : pour les enfants de 30 kg maximum quel que soit la distance d’éloignement d’un abri
  • 150N de flottabilité au moins : pour les navires s’éloignant de plus de 6 milles d’un abri.

Les équipements de flottabilité  obligatoires sont divisés en deux types :

Brassière et gilet de sauvetage

Il s’agit d’éléments de flottabilité fabriqués en mousse rigide. Ce type de produit est le moins cher, mais il est le moins confortable et prend plus de place sur le bateau.

L’avantage aussi lors de mer agitée est que la brassière ou le gilet pourra servir de protection contre les chocs ou les chutes.

Gilets de sauvetage gonflables

Les gilets de sauvetage gonflable sont équipés d’une cartouche de gaz CO2 permettant lors du déclenchement de celle-ci de gonfler rapidement une grande chambre à air vous permettant de vous maintenir à la surface de l’eau.

Il est donc important de bien choisir la flottabilité du gilet en fonction de votre morphologie et de votre type d’utilisation.

Concernant le déclenchement de la bouteille de gaz CO2, il existe plusieurs façons de la déclencher :

Gilet de sauvetage à déclenchement manuel

Gilet a déclanchement automatique
Gilet a déclenchement automatique

Ce type de déclenchement est celui de base de chaque gilet. Une fois tombé à l’eau vous devrez tirer sur une languette permettant la percussion de la bouteille de gaz CO2 et donc le gonflage du gilet.

Gilet de sauvetage à déclenchement automatique

Pastille de sel

Les gilets dits à déclenchement automatique fonctionnent avec pastille de sel. Si vous tombez à l’eau, une pastille de sel se dissous au contact de l’eau libérant la pointe percutant la bouteille de gaz CO2 permettant le gonflage du gilet.

Nous vous conseillons ce type de gilet qui permet de vous sauver la vie si vous tombez à l’eau alors que vous êtes inconscient. Lors du gonflage le gilet vous retourne et vous maintiens la tête hors de l’eau.

Si vous naviguez sur un VNM (véhicule nautique à moteur) ou une annexe pneumatique prenant souvent l’eau, nous ne vous conseillons pas ce type de gilet qui risque de se déclencher sans arrêt.

Gilet de sauvetage à déclenchement hydrostatique

Déclenchement hydrostatique
Déclenchement hydrostatique

Ce type de déclenchement est le plus perfectionné. Développé par Hammar, qui est un fabricant de déclencheur, ce système viendra percuter la bouteille de gaz CO2 suite à la pression de l’eau faite sur le boitier Hammar.

Effectivement le système se déclenche avec la pression de l’eau. Il est donc plus fiable que le système à pastille de sel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *